De l'image de synthèse à la réalité virtuelle

Les dangers psychologiques et sociaux de la réalité virtuelle

Maintenant que vous savez comment fonctionne l'univers du virtuel, vous comprendrez pourquoi nous devons aborder avec vous les dangers que peut susciter un tel engouement pour la réalité virtuelle. En effet, la multiplication des signaux a pour but d'embarquer l'homme dans un monde virtuel comme si c'était le réel, mais alors, n'y a-t-il pas un danger si l'utilisateur croit réellement qu'il est dans le monde réel ?

Comme le dit Morpheus dans la célèbre réplique du film Matrix : "N'as-tu jamais fait ces rêves Neo, qui ont l'air plus vrai que la réalité ? Si tu étais incapable de sortir d'un de ces rêves, comment ferais-tu la différence entre le monde du rêve et le monde réel ?"

Quelles sont alors les conséquences psychologiques et sociales ?

Le développement du monde virtuel, qui se confond avec le monde réel, avec la représentation du monde de l'imaginaire, annonce une crise fondamentale de la représentation. En effet, on assiste de plus en plus à la disparition des repères culturels, sociaux et familiaux. La question que nous devons nous poser, est de savoir s'il y a complémentarité entre les deux mondes, plus précisément si le monde virtuel n'est pas en train de se substituer au monde réel en apparaîssant plus disponible, plus facile à vivre et à supporter que lui.

La question de la frontière entre le réel et le virtuel s'est toujours posée aux psychologues. La problématique est celle du rôle de l'imaginaire dans la construction d'une personnalité : il doit occuper sa place, mais pas toute la place. Le virtuel des rêves est une forme de réalisation des désirs inconscients, le fantasme est une alternative au passage à l'acte. Avec l'essor du virtuel, nous assistons à la naissance d'un phénomène social et culturel nouveau, et comme tout ce qui est nouveau et inconnu, il peut faire peur.

Pour mieux l'appréhender, nous devons avant tout chercher à le comprendre. Nous savons que le pouvoir attractif du virtuel se fonde sur plusieurs données. D'une part l'image, qui peut être, ou qui sera, tôt ou tard, une copie conforme du réel pour celui qui le souhaite. D'autre part, la sensation du réel : nous passerons de plus en plus de temps devant nos écrans puisque ce moyen nous donne accès à tant de possibilités. Or, les conséquences de tout ceci sur le plan psychologique sont mal maîtrisées.

Ce que vous devez comprendre, c'est que si le réel et le virtuel tendent à se mêler et, pour finir, se confondre, il reste une différence fondamentale entre les deux : le réel résiste, alors que le virtuel obéit. C'est ce qui fait la force irrésistible du virtuel, mais aussi son danger. Confronté au réel qui résiste, la tentation est grande de rester dans le virtuel. Le virtuel est alors à la fois une fuite et une prison.

Par ailleurs, le virtuel génère ses élites. Mais cette sélection pourrait entraîner plusieurs ruptures sociales. D'une part la rupture avec les nouveaux exclus et d'autre part le risque de désocialisation.

Une première fracture semble être la différence entre ses habitués et les exclus que l'on appelle encore les "online" ( Le on line désigne toute information qui transite par le réseau c'est à dire le monde virtuel et le off line, tout ce qui n'est pas on line, c'est-à-dire, le monde réel. Comme on peut le voir ici, le réel se définit par rapport au virtuel, et non pas l'inverse. Fermer (definition) ) et les "offline".

En effet, le virtuel est un nouveau langage qui suppose un apprentissage. D'ailleurs ce site va dans le sens de cet apprentissage. Mais pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, la transmission des connaissances ne se fera pas sur un mode vertical entre deux générations, mais sur un mode horizontal : une génération apprend ce que la génération qui précède n'a pas appris et ne peut, par conséquent, enseigner. La relation verticale parents-enfants est même souvent renversée car il n'est pas rare que les enfants enseignent aux parents la façon de se servir d'un ordinateur ou d'Internet. C'est peut être d'ailleurs votre cas ! Beaucoup d'adultes côtoient alors un monde nouveau qui progresse très rapidement, mais auquel ils ne sont pas préparés. Or, tous ne pourront, ou ne voudront pas apprendre. Il existe une partie de la population réfractaire à ces nouvelles techniques.

Une autre fracture importante concerne le risque de dé socialisation. Le social est constitué par la retombée dans le réel qui génère la frustration, avec le risque que l'insatisfaction, le mécontentement s'expriment par la violence, signe ultime d'incommunicabilité. Or, l'univers virtuel, est un monde sans sensibilité dans lequel on peut s'échapper.

Valid HTML 4.01 Strict Retour à l'accueil #Plan du site <Page précédente <Page suivante Nous contacter...