De l'image de synthèse à la réalité virtuelle

La préhistoire

Cliquez sur une date pour afficher les informations correspondantes...

<(1946)---(1960)(1963)---(1968)---(1976)---(1984)<
ENIAC
L'interface de l'ENIAC, le premier ordinateur, était très rudimentaire.

Aux débuts de l'informatique, en 1946, la programmation et l'utilisation des ordinateurs n'étaient pas simples : il fallait câbler à la main les programmes en reliant les différentes unités de l'ordinateur, y entrer les données à l'aide d'interrupteurs, directement en binaire, ou encore à l'aide de cartes perforées. L'ordinateur fournissait ses résultats également sous formes de cartes perforées, ou bien, pour les plus efficaces, imprimés sur papier. Il était parfois possible de lire des chiffres binaires sous formes de lampes allumées ou éteintes.

À cette époque, il fallait toujours un informaticien (ou même plusieurs !) pour exploiter un ordinateur, les scientifiques qui avaient un calcul à faire le donnaient aux informaticiens et ceux-ci se chargaient d'écrire le programme, d'entrer les données dans l'ordinateur et enfin d'exécuter le programme, de préférence plusieurs fois de suite afin de s'assurer qu'il n'y avait pas d'erreurs de calculs.

Dec PDP-1
Le DEC PDP-1 est le premier ordinateur a disposer d'un clavier et d'un écran.

Mais dès 1960, avec l'arrivée d'ordinateurs comme le PDP-1, les choses ont commencé à changer. En effet, cet ordinateur, plutot que de viser la vitesse où l'efficacité, était conçu pour être facilement utilisable. Il pouvait être équipé d'une machine à écrire électrique modifiée qui servait de clavier et d'imprimante, grace à laquelle l'ordinateur pouvait afficher des messages (sur papier). Ainsi que d'un écran, au départ destiné à l'affichage graphique uniquement, mais bientôt utilisé par les premiers éditeurs et même traitements de textes. Il existait même un crayon optique. Comme il était installé dans plusieurs universités américaines, beaucoup d'étudiants y ont eu accès et ont pu bricoler toutes sortes de choses : les premiers jeux vidéos, des logiciels de composition musicale et encore bien d'autres choses. Grâce au clavier, l'ordinateur était maintenant un objet plus simple à utiliser ; et en effet l'objectif de DEC, la société qui construisait le PDP-1, était de vendre ses ordinateurs "comme des postes de télévision". Au final, seulement une cinquantaine de PDP-1 ont été construits, mais pour la plupart ils étaient installés dans des universités ou dans d'importantes sociétés ou beaucoup de monde y avait accès ; par conséquent ils ont beaucoup contribué à faire connaître l'informatique. C'est sur ces ordinateurs que l'on a vu apparaître les premières interfaces en ligne de commande, qui permettent de dialoguer avec l'ordinateur en direct.

Toutefois, la simplicité d'utilisation d'une telle machine reste assez relative ; en effet il était vendu sans aucun logiciel et les utilisateurs devaient programmer eux-mêmes ce dont ils avaient besoin. Aussi, les logiciels avaient souvent une application spécifique et étaient conçus par chacun pour son usage personnel, sans véritable souci d'ergonomie.

Souris
La première souris informatique.

En 1963, une autre invention importante va changer la façon de communiquer avec les ordinateurs : il s'agit de la souris, qui permet de communiquer avec l'ordinateur grâce à des mouvements plutôt que grace à des commandes. Au départ, la souris n'est là que comme alternative au crayon optique, elle n'est utilisée que dans quelques cas spécifiques où il est indispensable de pouvoir désigner quelque chose à l'écran. Ceci ne trouve son interêt que dans quelques applications scientifiques.

Alto
Les débuts des interfaces graphiques (cliquez pour une capture d'écran complète).

Il faudra attendre 1968 pour que naisse l'idée d'une interface utilisant la souris pour commander tout ce que peut faire l'ordinateur. Cette première interface graphique fonctionne sur l'ordinateur Alto vendu par Xerox. Mais la machine est très chère et ne se vendra que très peu. Il faut rapeller qu'à l'époque, l'informatique était réservée aux informaticiens et que ceux-ci étaient tout à fait capables d'utiliser les lignes de commande.

Apple
C'est sous cette forme que l'on trouvait l'Apple I dans le commerce en 1976.

En 1976, pour la première fois, un ordinateur est vraiment accessible au grand public. En effet, avant cette date, les ordinateurs étaient soit des machines énormes réservés aux universités, soit des engins minimalistes vendus en kits dans les magasins d'électronique. Les premiers microprocesseurs, vendus dans ces mêmes boutiques, permettaient de construire des machines simples sans payer trop cher. Quelques bricoleurs fabriquent leurs propres ordinateurs, les branchent sur leur télévision et y ajoutent un clavier. On voit apparaître ces machines dans les magasins, et bientôt, tout le monde peut avoir un ordinateur chez soi pour queques centaines de dollars. Ce qui était à l'époque réservé au bricoleurs se retrouve accessible au grand public, et certaines sociétés informatiques décident de rendre leurs ordinateurs les plus simples possibles pour pouvoir les vendre au plus grand nombre. Dans un premier temps, le moniteur qui permettait de communiquer avec la machine par des codes numériques hexadécimaux et des commandes ne comportant souvent qu'une lettre sera remplacé par un langage BASIC, qui emploie des instructions facilement compréhensibles puisque ressemblant à des mots anglais. Ce langage permet à tout un chacun de créer ses programmes et de les modifier facilement, sans passer des heures à faire du déboguage en explorant le code et en l'exécutant à la main, instruction par instruction.

Apple
L'arrivée du Macintosh marque un changement important dans la façon de voir un ordinateur.

Mais c'est en 1984 que les ordinateurs deviennent réellement accessibles : c'est la mise en vente du Macintosh par Apple. Cet ordinateur est différent des autres : il n'est même pas vendu avec un langage de programmation intégré. À la place, il a une interface graphique. C'est aussi le premier ordinateur à être vendu avec une souris dans sa configuration standard. C'est un ordinateur qui n'est pas conçu pour les programmeurs, mais bien pour les utilisateurs. Il est vendu avec un logiciel de dessin et un traitement de texte WYSIWYG, ce qui est assez nouveau : dans ce type de logiciels, on voit exactement ce que l'on est en train de faire, et pas une représentation utilisant un code pour matérialiser la mise en forme du texte. Dès l'année suivante, d'autres fabricants d'ordinateurs prennent le même chemin et propose des interfaces assez similaires. Petit à petit, tout le monde en fera de même, mais certaines compagnies choisiront de laisser une ligne de commande en parallèle à ces nouvelles interfaces graphiques, si bien qu'encore aujourd'hui les deux cohabitent.

Valid HTML 4.01 Strict Retour à l'accueil plan.htmlPlan du site <Page précédente <Page suivante Nous contacter...