De l'image de synthèse à la réalité virtuelle

L'ère de la micro-informatique

Apple Macintosh
Une interface WIMP actuelle.

À partir de la commercialisation du Macintosh par Apple en 1984, les interfaces graphiques vont commencer à apparaître sur tous les micro-ordinateurs commercialisés. Ces interfaces se ressemblent beaucoup : en effet elles se basent toutes sur le paradigme WIMP, c'est-à-dire qu'elles sont basées sur les quatre concepts suivants :

Windows :
Les fenêtres servent à regrouper des informations qui ont un lien entre elles. Par exemple, un programme a sa propre fenêtre qu'il utilise pour afficher ses informations.
Icons :
Les icônes sont les objets qui peuvent êtres cliqués avec la souris, par exemple pour ouvrir une fenêtre.
Menus :
Les menus permettent à l'utilisateur de sélectionner une action que l'ordinateur va exécuter.
Pointer :
Le pointeur est la représentation de la souris à l'écran. Il est la prolongation virtuelle de la main de l'utilisateur et lui permet d'agir sur le système.
A partir de ces quatre idées, chaque interface à créé un ensemble d'objets, appelés "widgets", qui permettent de construire toutes les interfaces : boutons, listes déroulantes, pop-ups, et bien d'autres encore.

Le WIMP est une forme simplifiée de réalité virtuelle : en effet, il utilise des éléments inspirés d'objets réels bien qu'adaptés à leur utilisation informatique, par exemple les boutons et les cases à cocher. Nous verrons un peu plus tard qu'il est possible de faire des interfaces bien plus réalistes.

Valid HTML 4.01 Strict Retour à l'accueil #Plan du site <Page précédente <Page suivante Nous contacter...