De l'image de synthèse à la réalité virtuelle

Les inconvénients du paradigme WIMP

Interface WIMP
Les fenêtres qui s'accumulent finissent par poser quelques problèmes...

Passée l'euphorie des premières années, il faut reconnaître que les interfaces graphiques de type WIMP ne sont peut-être pas si simples et si efficaces qu'on le pensait. Elles représentent les informations sur tout l'écran, organisé comme un plan en deux dimensions, dans lequel on se déplace à l'aide d'une souris. Dans les premiers ordinateurs qui les utilisaient, une seule application apparaissait à l'écran à un instant donné et cela ne posait pas trop de problèmes. Mais l'arrivée d'ordinateurs plus puissants, capables de faire fonctionner en même temps plusieurs applications, a conduit à des complexifications de ce système. Une fausse troisième dimension d'espace a été ajoutée pour permettre de superposer les fenêtres de plusieurs applications. On a aussi introduit des boîtes de messages apparaissant au milieu de l'écran et au départ utilisées pour donner les informations les plus importantes. Ces possibilités ont été souvent trop ou mal utilisées par les programmeurs, faisant surgir des boîtes de ce type à tort et à travers.

De plus, il s'avère que l'utilisation d'une souris n'est pas si simple et naturelle que cela ; il faut un certain temps avant de bien la maîtriser et d'être réellement efficace. Et une souris, même bien maîtrisée, reste un moyen lent de communiquer avec un ordinateur, puisqu'elle n'utilise que trois doigts dans le meilleur des cas, et le mouvement du bras, alors qu'un clavier fait appel aux capacités des dix doigts de nos mains de façon plus complète.

Une autre erreur commise avec l'invention du multitâche est que la présentation en plusieurs fenêtres est adaptée à ce qui se passe dans l'ordinateur, mais pas pour l'utilisateur. En effet, celui-ci ne se consacre, à un instant donné, qu'à une tâche précise et laisse de côté toutes les autres, même s'il sait qu'elles sont en cours. Par conséquent, l'utilisateur se sent parfois envahi par des fenêtres dont il n'a pas forcément besoin et qui parfois l'empêchent de travailler en surgissant au milieu de l'écran quand il les attend le moins.

Les tentatives pour trouver des solutions ont abouti à la conclusion que les interfaces basées sur une souris n'étaient finalement pas intuitives et qu'il fallait revenir à la ligne de commande. En effet, celle-ci se présente d'une façon naturelle : il s'agit d'une interface permettant un dialogue écrit avec l'ordinateur. L'utilisateur demande à l'ordinateur de faire quelque chose, et celui-ci répond. La difficulté d'une ligne de commande est que l'ordinateur parle et comprend un language qui peut sembler obscur et qu'il est nécéssaire de lire une documentation qui permet d'apprendre les bases de ce langage. Une fois ces bases posées, l'utilisateur retrouve vite les repères d'un dialogue habituel et parvient à progresser par lui-même. Cependant, les interfaces en ligne de commande classiques ont souvent été laissées de côté pendant plusieurs années au profit d'interfaces utilisant la souris, et elles ont vieilli : elles fonctionnent uniquement avec du texte, il n'y a pas d'images, ce qui les rend parfois austères. Il faudrait donc concevoir une interface en ligne de commande graphique.

De plus, les interfaces graphiques utilisant une souris posent beaucoup de problèmes aux personnes paralysées ou aveugles qui ne peuvent pas les utiliser. C'est aussi un problème pour les sites internet qui deviennent vite impraticables si on n'utilise pas un navigateur conventionnel...

Alors, quelles sont les améliorations possibles pour ces interfaces?

Valid HTML 4.01 Strict Retour à l'accueil #Plan du site <Page précédente <Page suivante Nous contacter...