De l'image de synthèse à la réalité virtuelle

La réalité augmentée

réveil
Les dispositifs de réalité augmentée sont plutôt encombrants.

L'idée à l'origine de la réalité augmentée est simple : puisque la réalité virtuelle se rapproche de plus en plus de la réalité, pourquoi ne pas fondre les deux ? Sur le plan technique, cela suppose quelques astuces pour avoir un rendu réaliste. Une fois ces problèmes résolus, toutes sortes d'applications sont imaginables, du travail à distance jusqu'à la reconstitution archéologique, en passant bien sur par les jeux vidéos.

Sur le plan technique...

Le principal problème est d'arriver à fondre le réel et le virtuel de façon crédible. Le matériel utilisé est un casque virtuel capable de laisser voir le monde réel lorsqu'il n'y a pas d'objet virtuel, ou bien les objets virtuels qui cachent ce monde. On peut utiliser soit un écran transparent, soit un projecteur qui envoie l'image directement dans l'œil. Ensuite, il faut que les objets virtuels aient un aspect réaliste. Pour cela, on utilise d'une part des marqueurs qui permettent à l'ordinateur de prendre des points de repère dans le monde réel pour placer les objets qu'il génère. Il faut aussi être capable de savoir si un objet virtuel doit être caché par un objet réel, et pour cela avoir une vision tridimensionnelle de la scène. On utilise donc deux caméras placées sur le casque virtuel et la même méthode que nos yeux pour avoir une vision globale. Enfin, il faut détecter les sources d'éclairage afin d'afficher les bons reflets sur les objets virtuels. Tout ceci doit bien sur être fait en temps réel et suivre les mouvements de l'utilisateur. Il faut donc un ordinateur assez puissant et c'est la principale raison qui fait que ce genre de dispositif est assez peu répandu : en effet les dispositifs de réalité augmenté sont mobiles, ce sont des ordinateurs installés dans des sacs à dos qui ont un poids conséquent et une autonomie réduite dans le meilleur des cas à quelques heures.

Valid HTML 4.01 StrictRetour à l'accueil #Plan du site <Page précédente <Page suivante Nous contacter...